En Quête vers l'autonomie ....


La philosophie

Le village de Pourgues est fondé sur les principes et valeurs des écoles démocratiques Sudbury. Il offre un environnement de liberté, d'égalité et de respect où chacun peut s'épanouir. Dans ce projet, chaque personne jouit de sa liberté individuelle, quelque soit son âge.



Rien n'est obligatoire, chaque individu fait ses propres choix, mène ses journées comme il le souhaite, se consacre à ce qui l'intéresse sans contrainte de programme ni de temps et assume pleinement la responsabilité de ce qu'il entreprend. Le collectif lui fait confiance et n'attend rien en retour. Chaque habitant est responsable de ses actes et du climat. Ses actions contribuent à préserver l’atmosphère de liberté, de respect, de justice et de confiance. Cette liberté individuelle est préservée grâce à la gouvernance qui est façonné au fur et à mesure des situations vécues.



FONCTIONNEMENT DU COLLECTIF Les valeurs de liberté et de responsabilité sont mises en pratique grâce à un fonctionnement de démocratie directe et d’organisation horizontale.


Le Conseil de Village ou Covi


Le Conseil de Village est le lieu où se prennent toutes les décisions relatives au fonctionnement du collectif : les règles de vie qui apparaissent au sein du Règlement Intérieur, les modalités de fonctionnement réunies dans le Manuel de Gestion, ainsi que toutes les décisions qui impactent le collectif au quotidien à moyen ou long terme. Le Covi se tient toutes les semaines et fonctionne démocratiquement. Il est mené par un responsable du cadre et un secrétaire, dont le mandat est de 6 mois. En son sein, un individu = une voix. La plupart des décisions se prend à la majorité, et d’autres plus impactantes demandent les 2/3 des votes. Dans la pratique, les décisions, fruits de discussions riches, sont souvent prises à l'unanimité et il est courant que des avis tranchés changent en cours de route.


Des propositions n’atteignant pas une majorité notoire font souvent l’objet de révisions en groupe de travail afin d’obtenir une plus large adhésion. Une décision n'est jamais définitive et peut être remise en question à tout moment lors d'un prochain Covi. Ce fonctionnement permet de s'adapter aux besoins du collectif qui ne cessent d'évoluer.


Le Comité d'Enquête et d'Arbitrage ou CEA

C'est une délégation du Covi qui a pour mission de réguler la vie collective. Chaque membre peut faire appel au CEA s’il estime qu’une limite a été dépassée. A partir de faits concrets, des membres élus et des arbitres volontaires se réunissent avec les personnes concernées, délibèrent et décident de règles transgressées et d’arbitrages éventuels. Le CEA garantit ainsi la liberté et la sécurité de chacun. Il permet de construire la culture du village car il définit au fil du temps les limites du cadre de vie.


Un fonctionnement horizontal

L'organisation est horizontale et sans chef.C'est un lieu d' expérimentation de la liberté d'entreprendre ce que l'on souhaite, dans le respect des valeurs du projet. Si une personne souhaite faire une proposition de chantier, d’événement, d’activité quelconque… il est libre d’agir. Et selon l’ampleur du projet, il peut le faire par simple sollicitation d’avis et/ou proposition au Covi. Il est ensuite responsable de son bon déroulement. Cela permet de faciliter les initiatives.


UN VILLAGE ÉCOLOGIQUE Inspiré des principes de la permaculture dans les différents secteurs du projet : l'éco-construction, l'autonomie alimentaire, le design du lieu.



Des constructions écologiques


Concernant les futures constructions, le souhait c'est d'être le plus écologiques possibles : bioclimatiques, autonomes en énergie, construites avec des matériaux sains - aussi bien dans leurs composants que dans l'énergie grise ayant servi à leur fabrication. Favoriser ainsi les matériaux locaux : la terre très argileuse du terrain, la paille des champs avoisinant, le bois de la région, etc.



Une alimentation biologique et locale


Lorsque production du village ne suffit pas à nourrir, le village se fournit exclusivement en produits biologiques en privilégiant les producteurs locaux.


Reboiser le terrain et atteindre l'autonomie alimentaire


Ils reboisent le terrain pour recréer de la biodiversité et acquérir une autonomie en bois pour les générations futures. Ils visent par ailleurs l'autonomie alimentaire à différents niveaux : en s'inspirant du concept de jardin-forêt ou forêt comestible, Ils replantent massivement des haies bocagères et ils créent un grand potager pour nourrir le collectif. Ils valorisent et revalorisent les productions ainsi que celles du réseau local au service du projet : compost, toilettes sèches, recyclage, fumier et paille des voisins, et broyats des communes avoisinantes viennent habiller les petits plants d'arbres.


Mutualiser les énergies

Ils ont décidé de vivre ensemble pour explorer un mode de vie collectif. Au Village de Pourgues, ils partagent une culture et une gouvernance commune ainsi qu'un espace de vie : un terrain et des bâtiments. Les espaces appartenant au collectif, ils se placent donc comme « usagers » du lieu. Personne n'est propriétaire... et tout le monde est propriétaire ! Ainsi chacun, à part égale, prends part à toutes les décisions impactant le lieu. Persuadés qu'ils gagnent à regrouper leurs énergies, ils partagent certains espaces de vie et d'activité (ateliers, cuisine, salle à manger, etc.), du matériel, les véhicules... Ils s'entraident pour les différents besoins du quotidien (courses, temps avec les enfants, ménage…) etc. Les activités peuvent être individuelles, en groupe ou parfois collectives et ils veillent à préserver des espaces et des moments d’intimité. La participation financière de chacun est libre et consciente. Elle est mutualisée pour couvrir les dépenses alimentaires et courantes, ainsi que les projets de développement du lieu (constructions, plantations, etc.).l'objectif est d’atteindre une autonomie financière au travers d’activités économiques sur le lieu (accueil, événements, artisanat…).

© 2019 by Way Mouvement. Proudly created with Wix.com