Le Curcuma et nos intestins.


Curcuma


Nom commun: Curcuma, safran des indes Nom scientifique: Curcuma Longa Famille: Zingibéracées


Lien vers la boutique Natura plantes


Le Curcuma et nos intestins.


· Le Curcuma et les Curcumnoïdes faire la différence.

Le Curcuma communément appelé Safran des Indes. Ce végétal à la couleur chaude et attrayante se présente sous forme de racine, appartenant à la famille du Gingembre. Cet ingrédient aux propriétés positives et variées sur la santé, agit également sur notre système digestif par ses qualités d’hépato-protecteur naturel.


Les Curcumines:

Les Curcuminoïdes sont des molécules issues du Curcuma Longa qui portent les principes actifs.


Le Curcuma dont les autres noms communs sont:

jiang huang, Haridra, safran des Indes.


Noms scientifiques:

Curcuma Longa, Curcuma domestica; produisent des curcuminoïdes dont la principale est la curcumine. (1)


Il existe 92 sortes de Curcuma:

83 sans Curcuminoïdes, 7 avec moins de 1%, 1 avec entre 1 et 3% (Curcuma Phaeocaulis), et le Curcuma Longa, qui est le seul à posséder lors de sa récolte entre 4 et 7% de Curcuminoïdes.

Les études en laboratoire sont réalisées à partir d’une formule comprenant: 75% de Curcumine, 15% de déméthoxycurcumine et 5% de bis déméthoxycurcumine. C’est sur la base de l’utilisation de cette formule que l’on peut prétendre que les Curcuminoïdes pourraient interagir favorablement avec notre biologie, car c’est grâce à cette formule qu’ils sont lipo et hydro solubles (solubles dans les graisses et dans l’eau).

Maintenant leur biodisponibilité est faible. Pour l’augmenter nous disposons de 5 facteurs:

1. Ajouter de la Pipérine (principe actif du poivre noir (plus de 2000%)

2. Ajouter 1 corps gras d’enrobage (huile végétale ou lait de coco)

3. Nanoparticule

4. Encapsulage dans les liposomes

5. Additionnés à des végétaux sauvages dont la structure membranaire et cytoplasmique est totalement préservée (Brevet de Fraction Extra Cellulaire Naturelle) afin de potentialiser le transport et l’action photochimique des Curcuminoïdes.


L’intestin à de l’influence sur:

· Notre sommeil,

· Notre mémoire,

· Nos humeurs,

· Peut-être même notre personnalité.


Cet organe joue deux rôles:

1. Rôle pour l’assimilation

2. Rôle de barrière


Comment fonctionne notre appareil digestif:

L’intestin n’a pas juste un rôle pour la digestion, il a une cause importante sur notre bien-être.


La mastication:

début de la digestion. Une fois en bouche les aliments sont réduits grâce à des enzymes digestives comme l’amylase de la salive. La déglutition effectuée, descente des aliments dans l’œsophage qui débouche dans l’estomac par le sphincter œsophagien. En se relâchant celui-ci va permettre le passage des aliments dans la poche stomacale. Arrivée dans l’estomac, la nourriture mastiquée, est broyée, pétrie par les muscles lisses. Les glandes gastriques sécrètent de l’acide chlorhydrique. Les enzymes gastriques et des ferments (enzymes), qui sont des cisailles très spécialisés, qui permettent la dégradation des macronutriments que sont les glucides, les protéines et les lipides. L’estomac se charge donc de malaxer les aliments et de découper encore plus la masse compacte et homogène d’aliments ingérés. Le contenu de l’estomac passe alors au niveau du pylore, à l’extrémité inférieure de l’estomac pour déboucher dans notre intestin grêle au niveau du duodénum.

C’est donc l’intestin qui est le principal organe de la digestion: c’est au niveau de l’intestin grêle que les nutriments sont absorbés et passent dans la circulation sanguine, pour être distribués à l’organisme. Tout ce qui va être intéressant pour l’organisme sera assimilé à ce niveau.

Tel un baromètre, l'intestin réagit aux différentes émotions qui nous traversent.

Nous avons près de 7 km d’intestins, et notre système digestif est un grand vulnérable, sensible à ce qu’on lui sert à manger et à boire, mais aussi à nos habitudes de vie, aux hôtes indésirables qui le traversent et même à nos émotions.

L'intestin héberge quelque 100 000 milliards de bactéries, réparties en plus d’un millier d’espèces, 200 millions de neurones le tapissent et environ 80 % de notre système immunitaire y est localisé. (2)


L’intestin notre second cerveau:

Notre santé dépend en partie du bien-être de notre ventre, en particulier de notre intestin. Contenant des millions de neurones, cet organe complexe serait en communication permanente avec notre cerveau. Il se grippe et c’est tout l’organisme qui souffre.

Nous ne considérons généralement pas l’intestin comme un organe noble… Cependant nous nous trompons !

D'abord, ce gros tube, dont la surface dépliée est équivalente à un terrain de football, assure notre nutrition, fonction vitale.

De récentes découvertes montrent qu’il jouerait un rôle dans l’apparition de maladies comme l’obésité, les déficits immunitaires, les troubles du sommeil, les MII . (2)


Maladies inflammatoires de l’intestin

(MII), comme son nom l’indique, est caractérisée par des conditions inflammatoires du tractus gastro-intestinal (appareil digestif: la bouche, l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin).

L’inflammation est classée principalement en deux types:

· La colite ulcérative: inflammation qui se produit dans le gros intestin.

· La maladie de Crohn: inflammation qui se produit n’importe où dans le tractus gastro-intestinal (de la bouche à l’anus). Les symptômes courant affectant les personnes souffrant d’une MII sont:

Crampes abdominales, Fièvre et fatigue, Diarrhée ou sang dans les selles, Habitudes intestinales irrégulière, Perte de poids,


Complications extra-intestinales: arthrite, uvéite. (4)


La Curcumine du Curcuma: une aide contre la maladie inflammatoire de l’intestin.

Le Curcuma ne se limite pas à être simplement l’un de nos ingrédients culinaire, il renferme un ensemble de propriétés médicinales précieuses. La médecine traditionnelle ainsi que la recherche prouve que la Curcumine contenue dans l’épice ont des propriétés:

· Anti-inflammatoires,

· Antioxydantes,

· Anti-microbiennes,

· Des propriétés anti-cancer, etc.

Le traitement des MII se concentre principalement sur la réduction de l’inflammation qui à son tour réduit les symptômes. La Curcumine du Curcuma est un agent anti-inflammatoire puissant. La curcumine l’ingrédient actif possède cette propriété d’anti-inflammatoire.

Inhibition des enzymes COX et LOX: Il régule les voies biochimiques de l’inflammation. La curcumine inhibe son activité de meilleure façon qu’un antidouleur, comme le Diclofenac sodique.


Empêche la production de prostaglandines:

Ce sont des substances semblables aux hormones produites par les enzymes COX et contrôle la dilatation ainsi que la constriction des vaisseaux sanguins lors d’une inflammation.

Blocage des cytokines pro-inflammatoires: Ce sont des protéines cellulaires libérées en réponse à l’inflammation. Comme le facteur de nécrose tumorale et l’interleukine

Prévenir la migration des cellules immunitaires au site affecté.

Entrave du Facteur nucléaire kappa B: C’est un ensemble de protéines qui agissent comme interrupteur, qui permet de contrôler l’inflammation et les gènes impliqués.

La raison de mentionner les cibles moléculaires sur lesquels la curcumine extraite du curcuma agit est de présenter l’idée que, la curcumine en modulant les mêmes facteurs que les médicaments prescrits pour le traitement de l’inflammation, est sûre et efficiente.

Une étude d’évaluation mentionne que la curcumine démontre une action anti-inflammatoire, en inhibant différentes molécules dans l’inflammation, et a démontré ne produire aucun effet indésirable. Le Curcuma est couramment utilisé dans les médecines traditionnelles de l’Inde et de la Chine, ainsi qu’en phytothérapie occidentale, pour traiter des affections telles qu’une mauvaise digestion, des douleurs abdominales et la distension. En 1999, l’Organisation mondiale de la santé l’a recommandé pour le traitement du reflux gastrique, de la flatulence et la dyspepsie fonctionnelle, tout comme il est utilisé dans les remèdes ayurvédiques.

Il y a dix ans de cela, la Société canadienne de recherche intestinale, organisme caritatif sœur de la Société gastro-intestinale, a financé les recherches du Dr Baljinder Salh sur les bienfaits de la curcumine dans le traitement du cancer du côlon. Le Dr Salh et son équipe à Vancouver ont contribué à la constitution d’un ensemble de données qui montrent que cette épice savoureuse peut aider à empêcher les cellules cancéreuses de se développer dans le côlon. Une étude fondamentale menée en Inde examinait des souris atteintes de colite induite de façon expérimentale; cette étude a révélé que la curcumine exerçait des effets bénéfiques sur la colite expérimentale en atténuant les processus inflammatoires. Elle pourrait donc être utile dans le traitement de la maladie inflammatoire de l’intestin. Une étude effectuée au Royaume-Uni, qui portait sur 207 patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable, a révélé une atténuation de leurs symptômes après qu’ils aient pris des comprimés de curcuma. Les chercheurs ont recommandé que d’autres études plus vastes contrôlées par placebo soient effectuées. D’autres essais cliniques prétendent que la curcumine peut jouer un rôle thérapeutique particulièrement dans le traitement de la polypose adénomateuse familiale, de la maladie inflammatoire de l’intestin, de la colite ulcéreuse, du cancer du côlon, du cancer pancréatique, de l’hypercholestérolémie, de l’thérosclérose, de la pancréatite, du psoriasis, de l’uvéite antérieure chronique et de l’arthrite.

Les chercheurs laissent donc entendre que la curcumine (une épice autrefois reléguée à la tablette de cuisine) est passée en clinique et pourrait s’avérer être la « Curecumine ». De nos jours, la Curcumine est un ingrédient que l’on étudie avec beaucoup d’intérêt, faisant l’objet de 121 essais cliniques actifs sur le site Web du gouvernement des Etats-Unis en date de Septembre 2015; il n’existe pas de moyen semblable de faire des recherches sur des essais cliniques portant sur des produits de santé naturels au Canada.

7 avantages prouvés de la Curcumine contre les MICI.

Le Curcuma et sa Curcumine principalement profite aux patients atteints de MII d’un certain nombre de façons qui sont mentionnés ci-dessous:


1) Le Curcuma peut traiter ainsi que de prévenir les MII

La recherche prouve que la Curcumine manipule plusieurs éléments de l’inflammation dans le but de réduire le développement de la colite en milieu expérimentale (inflammation du côlon).


La nature de la Curcumine:

antioxydant aide à lutter contre les dommages oxydatifs dans l’intestin survenant à la suite d’un accident immunitaire et/ou des réponses physiologiques inappropriées.

Dans un dispositif expérimental la Curcumine a démontré protéger la muqueuse intestinale de l’inflammation en supprimant l’activité du facteur nucléaire kappa B, ce qui empêche la migration des cellules immunitaires et aide à réduire le stress oxydatif (déséquilibre entre prooxydant et agents antioxydants).

La Curcumine a réduit l’incidence de la diarrhée, préserve la santé du côlon et stimule la production de cytokines anti-inflammatoires.

Dans une étude la curcumine est administré avant l’induction d’une colite expérimentale, et est prouvée prévenir et traiter la maladie. Dans un pilote d’étude, les patients atteints de 5 proctites ulcéreuses et 5 avec la maladie de Crohn ont reçu des préparations à base de curcumine pures (95% de concentration en curcuminoïdes). Tous les patients atteints de rectite (inflammation du rectum et de l’anus) ont améliorée leur santé intestinale et abandonné les médicaments tandis que 4 patients sur les 5 souffrant de la maladie de Crohn ont montré une amélioration significative.

Qu’est-ce que cela veut dire? Que la Curcumine supprime non seulement et guérit l’inflammation dans les MICI, mais aussi peut prévenir le risque de développer une MICI.


2) La Curcumine du Curcuma est bénéfique contre la maladie de Crohn.

Diverses études animales suggèrent que la Curcumine peut avoir des implications thérapeutiques contre ces inflammations. La maladie de Crohn conduit à un gain de poids et inhibe la croissance des individus.

Une étude a été conçue pour examiner l’effet du régime d’exclusion avec la thérapie nutraceutique sur les MII et inverser le retard de croissance.

Les produits laitiers, certains grains et aliments contenant du carraghénane (Les carraghénanes sont des extraits d’algues rouges utilisés comme épaississants ou gélifiants dans de nombreux produit ultra transformés. On peut les identifier également sous le code E 407) ont été éliminés de l’alimentation. Les nutraceutiques contenant la curcumine (gélules, poudre, ovules, sirop..) et d’autres composants naturel (moringa oleifera, boswellia, gingembre,..) et un complexe multi- vitamine ont été donné quotidiennement. Les probiotiques ont été donnés deux fois par semaine.

Dans les 2 mois de traitement, l’intensité de la maladie de Crohn a réduit chez tous les patients et tous ont diminué ou stoppé les médicaments pharmacologiques.

Certains patients sont en rémission depuis 4-8 ans. Cette étude implique que la curcumine prise comme complément alimentaire régulièrement, peut aider à améliorer l’état de MII et empêcher sa rechute.

Qu’est-ce que cela veut dire? La Curcumine est l’un des meilleurs nutraceutiques, vous pourriez opter pour une supplément préventif comme traitement d’appoint ou en remplacement de médicaments contre les MII.


3) Il sert de thérapie d’entretien et de prévention contre les MII

L’IBD est une condition chronique récurrente. La curcumine est célèbre pour supprimer l’inflammation dans de multiples cas, sans provoquer d’effets secondaires.

Dans cette étude, les patients ont reçu de la Curcumine: 360mg 3 ou 4 fois par jour pendant trois mois. Non seulement la curcumine réduit l’inflammation, mais également empêché la rechute souvent constatée malgré les médicaments traditionnels.

Les chercheurs ont conclu que la curcumine a un grand potentiel dans le traitement et la prévention de l’EIA.

Une étude a été menée sur l’efficacité de la Curcumine comme traitement d’entretien chez les patients souffrant de colite ulcéreuse en sommeil. Ainsi avec 2g de curcumine prise quotidiennement avec les médicaments prescrits.

Sur les 43 patients qui ont terminé le traitement seulement 10 ont souffert de rechute démontrant ainsi que la curcumine est plus sécuritaire que des médicaments dans le maintien et la rémission chez les patients atteints de colite ulcéreuse.

Qu’est-ce que cela veut dire? Le traitement curcumine réduit l’incidence de la rechute des MII.


4) La curcumine soutient la croissance d’une flore intestinale saindeL’intestin est un hôte pour une variété de bactéries qui aident à la digestion et au maintien de la fonction immunitaire.

Le manque d’une bonne nutrition pour ces microbes peut conduire à une inflammation et un autre dysfonctionnement de l’intestin, qui à son tour affecte le reste du système. Les microbes jouent également un rôle important dans la pathogenèse des MICI.

Parmi les phytochimiques dérivés de plantes, la curcumine est recommandé de restaurer la flore intestinale.

Dans l’étude animale, la curcumine a été testée pour son effet sur la colite induite par le cancer du côlon. La curcumine en supplément a augmenté le nombre de bactéries saines et améliorer la digestion ainsi que le taux de survie.

Les chercheurs ont conclu que l’effet bénéfique de la curcumine est due à sa capacité à maintenir une flore intestinale saine et diversifiée.

Une étude prouve que la curcumine protège l’intestin contre l’attaque microbienne, en utilisant ses propriétés anti-inflammatoires. Les résultats de cette étude montrent que la consommation à long terme de curcumine avec la nourriture peut aider à réduire l’inflammation chez les patients atteint d’IBD sans provoquer d’effets secondaires.

Le resvératrol, la curcumine et la simvastatine (la simvastatine est une statine, c'est-à-dire un inhibiteur puissant de l’enzyme hydroxyméthyglutary CoA réductase ou HMG-CoA réductase (enzyme impliquée dans la biosynthèse du cholestérol). La simvastatine abaisse la concentration des triglycérides et augmente la dégradation du LDL-cholestérol. La simvastatine pourrait réduire la progression de la plaque d’athérome et donc la mortalité par accident cardiovasculaire. Comme certains inhibiteurs de L'HMG-CoA réductase sont tératogènes chez l’animal, la simvastatine est contre-indiquée pour la femme enceinte) _sont prouvés réduire l’inflammation dans l’intestin grêle. Le resvératrol est un antioxydant présent dans la peau la peau des raisins rouge.

La simvastatine est un agent d’abaissement du cholestérol. Dans l’étude des 3 composés, non seulement supprime l’inflammation, mais a augmenté la concentration des agents anti-inflammatoires.

Ils ont également eu un effet bénéfique sur les microbes de l’intestin. Ils ont réduit le nombre de bactéries qui causent l’inflammation et soutenu la croissance des bactéries saines.

Ils ont conservé la barrière intestinale et ont montré le potentiel d’être utilisé pour traiter ou prévenir les MII.

Qu’est-ce que cela veut dire? La curcumine peut restaurer la microflore intestinale même affaiblie qui se produit chez les patients atteint de MICI et à son tour de réduire l’inflammation et d’autres symptômes.

5) La curcumine extraite du curcuma peut servir d’agent thérapeutique à usage multiple contre les MICI

Pour comprendre à quoi ce titre fait allusion, d’abord, nous allons passer en revue les médicaments qui sont habituellement prescrits dans les MICI:

Des dérivés d’acide 5-aminosalicylique (mésalamine)

stéroïdes

immunosuppresseurs

les inhibiteurs du TNF

antibiotiques

anti-acide gastrique réduisant les médicaments.

La plupart de ces médicaments sont prescrits dans le but de réduire l’inflammation et le contrôle des réponses immunitaires. Ils apportent un bénéfice contre les MICI, avec au surplus un certain nombre d’effets secondaires.

Maintenant, vous seriez surpris de savoir que le curcuma seul a les mêmes propriétés pharmacologiques que chacun de ces médicaments.

La curcumine, en particulier qui est un agent anti-inflammatoire naturel puissant qui inhibe l’activité du facteur nécrose tumorale.

De nombreuses études ont prouvé que la curcumine est aussi efficace que les stéroïdes et elle a supprimé la réponse immunitaire et propriétés de modulation immunitaire.

Des extraits de curcuma, la curcumine, a aussi des propriétés antimicrobiennes et sont suggérées comme alternatives aux antibiotiques. Des essais cliniques ont prouvé que le que le curcuma a des propriétés anti-ulcérogènes et gastroprotectrices.

Une étude d’évaluation mentionne que la curcumine en conjonction avec un traitement existant peut améliorer les résultats de la colite ulcéreuse. Le curcuma a été recommandé comme complément à l’acide 5-aminosalicylique pour le traitement de la rectocolite hémorragique.

Dans un essai clinique mené sur 45 patients souffrant de colite ulcéreuse, la préparation de curcumine a été administré et l’ont également demandé aux patients de consommer de l’acide 5-aminosalicylique.

Les patients traités avec la curcumine avaient un meilleur taux de réponse que le groupe de contrôle et 43,4% de ces patients ont connu une rémission. Ceci valide à nouveau l’idée de combiner la curcumine avec un traitement médicamenteux régulier.

La Mésalamine (l’acide 5-aminosalicylique ou 5-ASA (pentasa) est un acide carboxylique qui consiste en un dérivé aminé de l’acide salicylique, l'acide para-aminosalycilique. Il est également connu sous les noms de mésalazine, mésalamine et est un anti-inflammatoire utilisé pour traiter certaines maladie inflammatoires du côlon et de l’intestin (MICI) telles que la rectolite hémorragique et le maladie de Crohon lorsqu'elle est légère et modérée. La mésalazine permet cela, au moins en partie, par la modulation du système endocannabinoïde dû à l'augmentation du niveau d’anandamide dans l'intestin puis l'inhibition de la production d'acide arachidonique. Elle agit localement dans l'intestin et du fait de ses actions dans cette partie du corps, génère quelques effets secondaires systémiques. Étant un dérivé de l'acide salicylique, le 5-ASA est aussi un antioxydant qui piège les radicaux libres.) La Mesalamine est un médicament est un médicament utilisé pour traiter la colite ulcéreuse. La curcumine et la combinaison de mésalamine est supérieure à la mésalamine seule en termes d’induction et de maintien de la rémission de la colite ulcéreuse.

Qu’est-ce que cela veut dire? Le curcuma peut se révéler être une alternative potentielle ou traitement adjuvant à un traitement régulier grâce à deux raisons:

-Elle seule peut agir de plusieurs façons et réduire le besoin de plusieurs médicaments.

-Elle ne provoque pas d’effets secondaires comme d’autres médicaments.


6) Une nouvelle formulation de curcuma conçus spécialement pour les MII

La curcumine a une faible biodisponibilité et des formulations sont donc développées dans le but d’augmenter l’absorption et l’amélioration de sa pénétration de la cible.

Une nanoformulation du mélange « curcumine et pipérine » a été conçu spécialement pour optimiser la curcumine dans le côlon pour le traitement de la colite ulcéreuse. Cette formule est stable et présente une activité anti-colite.

Un autre développement dans ce domaine est la curcumine chargée de micro-éponges. Ce sont des particules microscopiques de curcumine dans des émulsions grasses (un encapsulage naturel).

Ces particules empêchent la curcumine d’être libéré dans l’estomac afin de la libérer directement dans le côlon où ils libèrent la curcumine en réponse à des niveaux de pH colique.

Qu’est-ce que ça veut dire? De nouvelles formulations de curcumine sont développées pour améliorer les résultats de biodisponibilité et de traitement dans les MICI.


7) Il améliore les complications liées aux MII

Complications intestinales liées aux MII sont le développement des ulcères, abcès, etc. et le curcuma peuvent aider dans le traitement de ceux-ci ou empêchant leur développement en démontrant une action gastroprotective.

Les personnes atteintes d’une MII sont susceptibles de développer un cancer du côlon et de la curcumine est avérée efficace contre elle.

L’inflammation peut se propager aux yeux (uvéite) et des articulations (arthrite). Curcuma est thérapeutique dans ces conditions aussi.

Qu’est-ce que ça veut dire? Curcuma peut prévenir l’apparition et même traiter les complications liées aux MII

Précautions: Le curcuma dans l’alimentation est absolument sans danger. La prudence est recommandée si la prise de suppléments de curcuma concentré est journalière.

Certaines conditions dans lesquelles il est conseillé d’éviter les suppléments de curcuma ou de réduire sa posologie sont:

Grossesse et allaitement

Avant la chirurgie (au moins 15jrs)

Prise d’acide anti-diabétique ou pour les ulcères de l’estomac

Souffrant de problèmes de vésicule biliaire (calculs rénaux connus)

Prise de liquéfiants sanguins fortement dosés

Evitez la pipérine si vous avez des brûlures d’estomacs chroniques.

Toujours consulter un médecin avant de prendre des suppléments de curcuma pour éviter les risques d’allergies ou des problèmes dus à dose inappropriée.

.

1. http://www.curcumine-sante.net/curcuma-contre-maladies-inflammatoires-de-lintestin

2. https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-appareil-digestif/constipation/les-8-regles-dor-du-bien-etre-intestinal-173168

3. http://www.curcumine-sante.net/curcuma-contre-maladies-inflammatoires-de-lintestin

http://www.curcumine-sante.net/curcuma-contre-maladies-inflammatoires-de-lintestin

11 vues

© 2019 by Way Mouvement. Proudly created with Wix.com