Natura Plantes®: Gingembre primitif ginger

La boutique Natura plantes


Gingembre:

  • Nom commun: gingembre.

  • Nom scientifique: Zingiber officinale.

  • Famille: zingibéracées.

On trouve des traces du gingembre au sud de l’Inde et de la Chine depuis 5000 ans environ. Son nom gingembre vient du sanskrit shringavera qui veut dire en forme de bois de cerf. On le cultive dans quasi toutes les régions chaudes de la planète. Il est utilisé bien sûr en cuisine depuis très longtemps. Il est connu également pour ses vertus thérapeutiques depuis la même époque (plus de 5000 ans).


Utilisation du gingembre


Anti-nausée:


Le gingembre est l'une des plantes les plus efficaces pour calmer les nausées de causes diverses :

  • Nausée après une opération chirurgicale

  • Nausée des transports (voiture, avion, bateau)

  • Nausée de la chimiothérapie

De nombreuses études cliniques ont été effectuées dans le contexte de la nausée. Dans ces études, il est en général pris à des doses de 1 et 2 g par prise en gélules. Certaines études sont probantes, d'autres non, et comme d'habitude, tout dépend de la dose et de la qualité du produit utilisé. Si vous souffrez de nausées, laissez tomber la polémique et essayez-le. C'est la plante à considérer en premier.

En ce qui concerne la femme enceinte et les nausées du premier trimestre, là encore des résultats mitigés. Certaines femmes sont très sensibles aux goûts et l'infusion peut aggraver la nausée. De même pour la forme gélule qui est difficile à avaler pour certaines.

D'un autre coté, le gingembre améliore la situation pour beaucoup d'autres femmes. Il faut donc l'essayer afin de voir s'il aide ou pas. Le docteur Aviva Romm, médecin américain spécialiste de la femme, recommande de ne pas dépasser les 1 g par jour pendant la grossesse. Une dose supérieure pourrait en effet stimuler les contractions de l'utérus.

Pour citer des experts de l'Université et de l'Hôpital pour les Enfants Malades de Toronto : “le gingembre est une solution sûre, efficace et bon marché pour traiter les nausées et vomissements de la femme enceinte” (Ebrahami, 2010).


Sécrétions digestives et vidange gastrique:


Une fois que l'estomac a fini son travail, il déverse son contenu dans le duodénum, la partie haute de l'intestin grêle. Il effectue cette opération en plusieurs fois. La vidange doit se faire ni trop vite, ni trop lentement.

Le gingembre accélère la vidange gastrique et stimule les contractions de la partie basse de l'estomac (Hu, 2011). Chez la personne ayant une digestion lente et stagnante accompagnée de ballonnements et crampes, le gingembre peut éviter stagnation et fermentation au niveau de l'estomac.

Ceci en fait la plante à essayer en priorité pour les cas de gastro-parésie, une complication du diabète dans laquelle la vidange gastrique se fait trop lentement.

Le gingembre permet aussi de meilleures sécrétions biliaires et intestinales, et réduit le temps de transit de la nourriture en augmentant l'efficacité digestive globale (Platel, 2004). Il peut donc aider pour la constipation chronique.

L'effet optimal est obtenu lorsque le gingembre est pris 30 minutes avant le repas à des doses variant de 1 à 1,5 g. Accompagnez-la d'une plante amère (gentiane par exemple) afin de maximiser la production de sucs gastriques avant le repas. Le gingembre est particulièrement indiqué chez la personne ayant une sensation de froid sur la digestion.


Douleurs articulaires:


Le gingembre peut calmer l'inflammatoire articulaire. Il est en particulier efficace lorsque la personne a envie de chaud sur ses articulations.

Le gingembre fonctionne seul, mais il améliore aussi l'effet des anti-inflammatoires médicamenteux pour l'ostéoarthrite (Paramdeep, 2013). Il peut aussi soulager dans les cas de polyarthrite rhumatoïde : certains chercheurs pensent qu'il pourrait même servir de base pour la découverte de nouveaux médicaments (Al-Nahain, 2014).

Les doses efficaces doivent parfois être élevées, voir dosages plus bas. C'est probablement pour cette raison que certaines études montrent que le gingembre n'apporte aucun changement chez la personne souffrant de douleurs articulaires (Niempoog, 2012) : la dose est trop basse (1 g par jour dans l'étude citée).

Comme toujours avec les plantes, en particulier pour les conditions chroniques et de longue date, il faut insister pendant plusieurs semaines avant de conclure et parfois ne pas hésiter à monter la dose.


Douleurs musculaires:


Le gingembre est un excellent calmant pour toute douleur musculaire soulagée par une application de chaud (compresse chaude, bouillotte). Je vous conseille d'en faire un macérat huileux ou un onguent à partir de la plante sèche et en poudre. Une huile ou onguent de qualité doit chauffer le muscle après application.


Migraines:


"Dans mes observations, le gingembre est la meilleure plante pour traiter une migraine au moment où elle démarre. Mélangez 2 cuillères à soupe de gingembre dans de l'eau et buvez ce mélange au tout début des perturbations visuelles (l'aura de la migraine) - et juste avant que les douleurs ne démarrent. En principe, cela devrait l'étouffer dans l'oeuf." (Khalsa, 2008)

K.P. Khalsa est un expert reconnu en médecine Ayurvédique. Lorsqu'il dit quelque chose, on l'écoute;

Par contre, les doses qu'il recommande pour le gingembre sont très compliquées à boire - cela chauffe un peu trop à mon goût. De plus, en tant que migraineux, cela m'a plutôt aggravé une crise...


Congestion utérine


En tant que plante réchauffant et circulatoire, le gingembre peut dissiper les conditions de congestion, en particulier de l'utérus. Le gingembre soulage les crampes de la dysménorrhée et les douleurs associées aux fibromes utérins ainsi qu'à l'endométriose. Il est particulièrement efficace lorsque la personne a une sensation de froid sur le ventre. Il s'associe très bien à l'achillée mille-feuille.

Dans une étude réalisée en Iran, 150 femmes souffrant de dysménorrhée furent divisées en 3 groupes. Un groupe prit 250 mg de gingembre en capsule 4 fois par jour pendant 3 jours après le démarrage des règles. Les deux autres groupes prirent de l'ibuprofène (400 ml) ou de l'acide méfénamique (250 mg), un anti-inflammatoire non-stéroïdien. Le gingembre fut aussi efficace que les anti-inflammatoires pour réduire les douleurs des règles (Ozgoli, 2009).


Réchauffant:


Le gingembre réchauffe l'intérieur du corps puis les extrémités. Faites-en l'expérience en buvant une infusion de gingembre. Vous sentirez d'abord la chaleur pénétrer votre système digestif, puis les constituants du gingembre seront distribués en circulation sanguine.

Le gingembre va ensuite créer une vasodilatation périphérique, c'est-à-dire ouvrir les artères et artérioles afin de laisser passer plus de sang, plus de chaleur. Si vous avez tendance à avoir les mains et les pieds froids en hiver, c'est la plante pour vous. Il peut s'avérer utile dans la maladie de Raynaud.

Pendant une infection hivernale, prenez-le en infusion chaude avec quelques rondelles de citron et un peu de miel. Il accompagne très bien une journée sous les couvertures avec un bon livre.

Le gingembre fait transpirer, c'est donc une excellente plante pour aider à disperser la chaleur pendant une forte fièvre, en particulier lorsque la personne n'est pas de nature à transpirer facilement.


Notez qu'en médecine chinoise, on distingue entre le gingembre frais (sheng jiang) et le gingembre sec (gan jiang). Le sec est considéré plus réchauffant que le frais, ce qui peut être facilement validé en pratique. Faites l'essai : une infusion de gingembre sec vous fera bien plus transpirer.


Accompagnateur:


Le gingembre créant une meilleure circulation à la périphérie du corps, il est souvent considéré comme “plante accompagnatrice” dans les mélanges, c'est-à-dire qu'il aide les autres plantes à atteindre l'objectif.

Si par exemple vous prenez de l'harpagophytum pour les douleurs articulaires, le gingembre non seulement agira comme anti-inflammatoire, mais il accompagnera aussi l'harpagophytum aux bons endroits. Ceci n'est bien sûr qu'un exemple pour illustrer le concept. On peut l'appliquer au ginkgo biloba pour les troubles cognitifs ou à d'autres situations.


Contre indications et précautions:

  • La Commission E allemande contre-indique l'utilisation du gingembre dans les cas de calculs biliaires.

  • Des doses supérieures à 4 g peuvent créer des problèmes chez les personnes sous anticoagulants ou aspirine (Mills & Bone).

  • Le gingembre peut parfois aggraver un reflux gastrique et est mal toléré chez certaines personnes souffrant d'ulcère gastrique.

  • Il peut aggraver les problèmes inflammatoires de peau (eczéma, psoriasis) au travers de son effet réchauffant périphérique (Moore).

Le sachet de poudre de gingembre FECN : Wayprimitifginger



13 vues

© 2019 by Way Mouvement. Proudly created with Wix.com